ICA, VISITE DE LA FABRIQUE DE PISCO

25/09/2011 - Pays : Pérou - Imprimer ce message

Visite de la fabrique de Pisco

Dés 9 heures, direction la fabrique très traditionnelle de Pisco « El Catador », á quinze minutes en taxi de la laguna de Huacachina. (10 soles). Ce sommelier se situe avec quelques autres sur la panaméricaine (kms 292). Le Pisco est une alliance des vignes européennes et les terres de la côte sud péruvienne mêlant ensoleillement et les anciens potiers créateurs de jarres dans laquelle vieillie l’eau de vie.

De là, j’ai effectué une petite visite des caves et des différentes étapes de fabrication selon les types de vins en compagnie de Eusario. Cette cave à plus de 100 ans d’âge et conserve sont mode artisanal. Presse de 150 ans d’âge, jarres en terre cuite de différentes tailles utilisées pour la fermentation du vin, bassins de fermentation, lieu du pressage du raisin effectué en mars. Le Pisco est de couleur transparente sans odeur maintenu á 42 degrés, il est le produit de la distillation du mout sans addition.

Lors des vendanges, le rituel traditionnel de la préparation du Pisco consiste cueillir soigneusement les grappes de raisin, puis pressurage du raisin au pressoir par une danse á pieds nus pour presser le raison. Un canal amène le mout qui s’écoule par un robinet vers les jarres d’argiles « Piscos » conservé 14 jours pour sa fermentation. Enfin, le mout est distillé dans les classiques alambiques á l’alcool vers les jarres d’argiles pour l’embouteillage.

Puis, nous sommes passés dans une grande salle afin de déguster les différents types de Pisco selon leurs saveurs :

Vins rose, blanc, rouge (vignobles), Fina créma con Pisco, Pisco Sour (aromatisé au citron), Pisco pure torontel, Pisco pure Queranta (Pisco plus doux, produit á partir de variétés de vignes tel le Queranta).

Mon coup de c½ur sera pour le Fina créma con Pisco qui a un petit air de bélaise.

Le Pisco est donc la boisson nationale du Pérou d’ailleurs il y a une mésentente á ce sujet avec le Chili qui revendique le nom. (Un désaccord parmi tant d’autres). Comme de nombreuses traditions péruviennes, le Pisco réunit l’influence andine et l’influence espagnole. Son nom proviendrait d’une vallée du sud du Pérou caractérisé par une grande diversité d’oiseaux, (piscuu est un petit oiseau en quechua).

A la suite de cette dégustation, nous avons apprécié une petite spécialité péruvienne avant nos adieux. Je me dirige donc á présent vers Arekipa avec un passage éclair á Nazca pour apercevoir ses fameuses lignes. De la laguna, j’ai donc pris un bus lundi matin vers 11 heures pour arriver vers Nazca 3 heures plus tard. (20 soles).

ICA PEROU (97).JPG ICA PEROU (98).JPG ICA PEROU (100).JPG ICA PEROU (101).JPG ICA PEROU (102).JPG ICA PEROU (103).JPG ICA PEROU (104).JPG ICA PEROU (107).JPG ICA PEROU (108).JPG ICA PEROU (109).JPG ICA PEROU (110).JPG ICA PEROU (111).JPG ICA PEROU (112).JPG ICA PEROU (113).JPG ICA PEROU (114).JPG ICA PEROU (115).JPG ICA PEROU (116).JPG [18]

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :