LES LIGNES DE NAZCA, PEROU

27/09/2011 - Pays : Pérou - Imprimer ce message

Durant mon trajet, de Ica á Nazca, j’ai rencontré un couple de français avec qui je me suis arrêtés á 30 kms de Nazca au mirador afin d’observer les lignes. Il est bien sûr bien plus intéressant de les parcourir par avion. (Environ 60 dollars).

Ce mirador était très surprenant puisqu’au final c’est une sorte d’échafaudage en fer d’une dizaine de mètres de hauteur sur la panaméricaine au sein d’un énorme plateau désertique, pampa aride avec un peu d’artisanat á ses pieds.

De là, après avoir donné au gardien un pécule de 2 soles et lui avoir confié nos sacs, nous montons au sommet du mirador d’où nous apercevons trois figures : une main, un lézard coupé en deux par la panaméricaine ainsi qu’un arbre. J’ai été surprise car ces figures me sont apparues plutôt petites mais cela reste incroyable.

Il existe différentes versions concernant l’apparition des lignes de Nazca. La découverte de ces étranges figures date de 1927. Ce sont des motifs gigantesques gravés dans la terre ou dans la roche allant d’une profondeur de 10 á 30 cm et parfois une largeur pouvant atteindre 3 mètres á travers le désert même de Nazca datant de l’an 300 á l’an 900.

Ces dessins représentent des formes géométriques ou encore des animaux et franchissent des ravins, des collines en conservant la rectitude de leurs lignes. On dénombre prés de 18 animaux dont un célèbre colibri qui fait 60 mètres de large.

Différentes théories existent tel un calendrier astronomique (Maria Reich), copies de figures formées par les étoiles afin d’enregistrer le mouvement exact des astres, les lignes auraient pour fonction de repérer les alignements du soleil, de la lune et d’une sélection d’étoiles afin de mesurer les saisons, ou encore des veines hydrauliques souterraines repérer par des anciens á l’aide de baguettes de sorcier. Je vous passe les théories extraterrestres.

Quelques peu émerveillés, nous avons quitté le désert et sa chaleur torride en attrapant le bus suivant. Puis visite succincte de Nazca et de sa plaza des armas central pour reprendre un bus quelques heures plus tard direction Arekipa. Nous avons donc pris le bus vers 17 heures pour arriver á Arekipa á 3h30 du matin. (40 soles). En général, j’évite d’arriver en pleine nuit dans une grande ville mais le tarif était plus intéressant et á trois, c’est davantage sécurisé.

P1060077.JPG P1060078.JPG P1060079.JPG P1060080.JPG P1060082.JPG P1060083.JPG P1060084.JPG P1060085.JPG P1060092.JPG P1060093.JPG P1060095.JPG P1060097.JPG P1060101.JPG 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :