PETIT SEJOUR DANS L’AMAZONIE, PARQUE MADIDI, BOLIVIE

23/11/2011 - Pays : Bolivie - Imprimer ce message

Direction le Parque National Madidi : Ce bassin du Rio Madidi serait l’un des écosystèmes les mieux préservés d’Amérique du Sud avec son parc d’une superficie de 1,8 million d’hectares de la forêt vierge á des sommets de 5500 mètres. Une incroyable variété d’espèces est recensée soit 44% des mammifères du nouveau monde, 38% des espèces d’amphibiens tropicaux, 10% de toutes les espèces d’oiseaux répertoriés…A nous un peu d’exploration.

Premier jour : Premiers pas dans la jungle

Direction la selva. Nous partons donc vers 9 heures avec notre paquetage direction une petite barque au bord du rio de Rurenabaque. Deux heure trente de traversée á travers des paysages magnifiques, rio boueux, selva, petit passage á l’entrée du parc Madidi pour nous enregistrer (90 BOL) et nous arrivons au premier campement accueilli par les moustiques. Sur la route, j’ai offert des petits bracelets de macramé aux enfants qui nous accompagnaient. (Les enfants du chauffeur de la barque), puis je leur ai appris á en faire lorsqu’ils nous ont accompagné au premier campement.

Pendant que le guide prépare le repas du midi, petit tour des alentours, une petite gorgée de noix de coco fraichement cueillie, un petit festin (riz, légumes…) entourés de chiens affamés et nous préparons notre paquetage (moustiquaire, nourriture, plastique..) direction notre campement pour la première nuit.

La chaleur est rude, les moustiques nous accompagnent. Nous marchons donc pendant deux heures trente chargés de chacun vingt kilos á travers la jungle, les lianes qui fournissent de l’eau, les cochons sauvages, les oiseaux multiples qui crée une atmosphère propre á l’Amazonie. Quelques pauses plus tard et quelques informations du guide, nous arrivons au bord du Rio vers 19 heures où nous tendons nos bâches sur le sol et sur le haut des bois, installons nos moustiquaires et nous voila prêt á passer la nuit á trois. La pluie se met á tomber par conséquent Pinto déplace le feu sous la bâche. Un peu de cuisine, les insectes nous accompagnent et nous dévorent malgré le répulsif. Finalement, nous nous mettons á l’abri sous nos moustiquaires. Pinto fait des tranchées autour de notre campement afin de limiter l’entrée de l’eau car la pluie est toujours battante.

Deuxième jour : A la découverte des vertus médicinales naturelles

Une bonne nuit de sommeil et Pinto nous accueille avec un très bon petit déjeuner. Nous nous asseyons sur des troncs autours de grandes feuilles qui nous servirons á poser les aliments. Aucun jaguar n’est venu nous surprendre pendant la nuit. Puis nous traversons une bonne partie de la journée la selva afin de rencontrer des animaux et d’en apprendre davantage sur les vertus médicinales des arbres. Pinto fait sortir une énorme mygale de sa tanière, puis nous étudions les différents arbres pour faire du poison, faire fuir les moustiques, soigner les rhumatismes, Aurélien aura sa potion magique pour améliorer sa digestion en buvant des infusions á base de l’écorce de la liane récoltée. Puis séance peinture du visage avec une partie d’arbre qui forme de la peinture rouge après l’avoir malaxé dans la main (enfin ce sera les fesses pour Aurel). La chaleur et l’humidité sont pesantes, nous observons encore quelques oiseaux, nous balançons aux lianes et rentrons au campement vers 16 heures, affamés. Pinto est très intéressant et sympathique, il connait très bien la selva mais aussi un peu trop dragueur.

Séance pêche

Après un bon petit repas, nous partons pour une séance pêche pour le repas du soir. Direction les plages du Rio, afin d’attraper des piranhas mais la tentative fut veine car le niveau du Rio est trop élevé et nous ne parvenons pas á pécher. Nous nous dirigeons alors de l’autre coté du campement avec nos lignes. Aurel et moi abandonnons Pinto pour escalader un énorme arbre et tente de pêcher mais sans succès. Les deux seules qui ont réussi leur pêche, c’est deux fourmis qui m’ont piqué chacune des fesses, et me voilà le pantalon en bas des jambes afin de les chasser sous les rires de Pinto et Aurel. Nous rejoignons alors Pinto pour attraper deux énormes poissons dont un nous servira pour le repas du soir et du lendemain midi et le second servira á nourrir la famille de Pinto pour au moins trois jours.

Séance cuisine

Ravis de notre pêche, nous rentrons pour que Pinto prépare les poissons. Je l’accompagne chercher de grandes feuilles qui lui servirons á emballer les différents morceaux de poissons, puis les poissons sont vidés, l’assaisonnement est préparé. Pinto fait cuir les morceaux de poissons á la fumée du feu pendant trois heures tandis que nous mangeons quelques morceaux frits. Délicieux. Ma nuit fut un peu plus agitée car j’entendais beaucoup d’agitations autour du campement…

Troisième et dernier jour : Un peu d’artisanat

Petit déjeuner délicieux préparé par Pinto, pancake de la selva et nous rangeons tranquillement le campement, prêt á retraverser la selva avec nos gros sacs. Avant de partir avec les petites noix de coco ramassées, nous fabriquons sous les conseils de Pinto une petite bague ainsi qu’un collier. La chaleur est toujours aussi forte, les moustiques nous ont dévorés, nous regagnons le bord du rio initial par un autre chemin. Dégustons encore un délicieux morceau de poisson et nous embarquons direction Rurenabaque pour trois heures de paysages sauvages le long du rio entrecoupés d’une petite sieste.

Belle expérience, même si les quelques jours passés ne nous permettent pas d’atteindre les fond de l’Amazonie, la faune et la flore sont magnifiques mais les animaux se font très rares á notre approche. En tout cas, les moustiques ne nous ont pas épargnés. (900 BOL par personne + 90 BOL l’entrée du parc Madidi)

20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (5).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (6).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (10).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (15).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (18).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (26).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (51).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (59).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (62).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (74).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (86).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (111).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (115).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (120).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (121).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (139).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (144).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (149).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (153).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (160).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (163).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (165).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (168).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (171).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (174).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (177).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (180).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (186).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (190).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (194).JPG 20111124 LA SELVA RURENABAQUE BOLIVIA (201).JPG [32] [33] [34] [

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :