SIANOUKVILLE, CAMBODGE

12/02/2010 - Pays : Cambodge - Imprimer ce message

Après quelques heures de bus, nous sommes arrivés dans cette petite ville en bord de mer. Nous sommes partis à la recherche d'une guesthouse en scooter et avons trouvé une paillote où nous avons logé gratuitement dans un dortoir sous les combles en compagnie de fourmis, blattes, rats, moustiques... Cette paillote en bord de mer était très agréable. La mer était quelque peu agité est d'un bleu transparent et à une température extrêmement chaude. Au Cambodge, il fait extrêmement chaud en février soit 35° et toujours ensoleillé.

Nous avons donc profité de cette plage magnifique. De nombreux mendiants et commerçants mobiles en tout genre déambulent sur la plage ainsi que de nombreuses personnes à handicapes. Nombreux sont aussi les enfants qui mendient ou vendent diverses objets...

J'ai rencontré une cambodgienne qui nous a invité a passé le nouvel an chinois chez elle en compagnie de sa famille et de ses enfants. Nous sommes donc partis à 3 sur le scooter de son mari direction sa maison ou enfin la pièce qu'ils habitent dans une ruelle où la pauvreté est extrêmement présente. Après le rituel des pétards à 2 cm de moi où j'ai cru que tout allait exploser, nous avons brulé des faux dollars (au moins 1 000 000 de dollar américains), puis nous avons déjeuné des nouilles et des morceaux de poulets. Un petit festin pour eux qu'ils ont partagé. Nous avons discuté avec son père qui parlait un peu français et avait été traducteur de l'ONG. Puis, nous sommes retournés après quelques emplettes sur le marché vers notre paillotte restaurant.

Durant, quelques jours le temps que mes entrailles se remettent en place difficilement, nous sommes restés lire en bord de plage et avons assisté aux vacances des cambodgiens en raison du nouvel an chinois. Ils arrivent tous sur leur plage, et profitent de l'eau en s'équipant de leur gilet de sauvetage, de leur pneu de camion en guise de bouée et de grandes tablées festive.

Après huit jours passés en bord de mer, nous avons décidé de continuer à profiter de ce paysage idyllique en nous éloignant juste un peu des plages centrales. Nous avons trouvé une petite paillote avec un lit juste en bord de mer où l'eau est encore plus magnifique et la quiétude est au rendez vous. Nous logeons donc dans une des paillotes d'un Tchèque très sympathique qui vit à la manière de Robinson Crusoé. (Pas d'électricité juste un groupe électrogène aliment au gasoil qu’il met en route le soir pendant deux heures et une batterie de voiture qui permet l’éclairage de notre paillote la nuit...).

Aujourd'hui, nous sommes repartis en ville contraints, afin que je récupère ma carte bleue avalait par un de leur merveilleux distributeur. Tout est en règle à présent... Et, je vais pouvoir repartir profiter de cette étendue d'eau chaude d'un bleu transparent.

Nous sommes restés une semaine dans notre paillote avec vu sur une mer d'un bleu transparent extraordinaire et le sable fin. Nous avons vécu presque sans électricité, les pieds dans l''eau à lire toutes sortes d'ouvrage. Nous avons fêté nos un an de voyage sur la plage juste à côté de notre paillote où été organisé une sorte de Beach party avec une centaine de personnes où nous avons dansé toute la nuit.

Puis, le dernier jour avant de quitter notre plage de rêve, nous avons effectué une session Kayak pour atteindre l'île dans face. Lorsque nous l'avons atteint après une petite heure, nous sommes arrivés sur une île entourée d'eau transparente et de rochers où nous avons pu admirer des milliers de poissons et d'énormes oursins.

Puis le soir, nous nous sommes rendus en ville en Tuk Tuk étant donné nos gros sacs et la distance, habituellement nous étions à trois sur une mobylette, pour prendre le bus direction Siem Riep afin de visiter le royaume d'Angkor. Après une petite panne en cours de route, nous sommes arrivés à destination.

 

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :