SIEM RIEP & ANGKOR, CAMBODGE

02/03/2010 - Pays : Cambodge - Imprimer ce message

Après une nuit transport dans le bus, nous sommes arrivés à Siem Riep au petit matin. Nous sommes restés nous reposer la journée à la guesthouse où nous avons redécouvert la TV et les informations. (Tempête en Vendée, tremblement de terre au Chili et Pérou, les conséquences du tremblement de terre d’Haïti... ainsi qu'une émission sur la manipulation de l'information journalistique de Sarkosi...). Nous avons profité pour faire une étape dans une clinique cambodgienne car Aurel après quelques mois de démangeaisons sur la hanche voyait un ver que nous avons nommé « Hubert » se propager sous sa peau. Quant à moi, après un dérangement intestinal prolongé de quelques mois et une poussée de fièvre, il fallait aussi agir. Et nous voilà repartis avec nos traitements et l'impression d’une incompétence du docteur et d'une facture salée.

Le lendemain, nous sommes partis pour trois jours en Tuk Tuk visiter les magnifiques temples d'Angkor.

La visite du royaume d'Angkor s'est déroulée de la manière suivante:

Un forfait de 3 jours de visite à 40 dollars par personne et 12 dollar de Tuk Tuk par jour qui nous a arrêté à chacun des temples à visiter. Le village d'Angkor se situe à 10 kms de Siem Riep « Ville où nous logeons ».

-        =>  Le premier jour, nous avons effectué le petit circuit d'une vingtaine de kilomètres avec les temples à visiter les plus connus et les plus beaux ;

-         => Le second jour, nous avons effectué le grand circuit d'une quarantaine de kilomètres avec de nombreux temples plus en ruines ;

-        =>  Le troisième jour, nous sommes partis dans une ville voisine visiter son temple.

L'ensemble fut extrêmement enrichissant et les temples magnifiques. La richesse des mosaïques, leur architecture, l'entretien effectué sont stupéfiants. De nombreux temples sont envahis par des arbres gigantesques qui supportent aujourd'hui les bâtisses. Par contre, les vendeurs de cartes postales, livres, bouteilles d'eau sont fortement présents voir fatiguants la dernière journée. « You buy one », « You buy me », « Remember me when you come back »... Nous avons eu un petit crash en Tuk Tuk. En effet, prendre un virage embouteillé à fond sans frein peut être dangereux. Plus de peur que de mal car grâce à Aurel qui m'a attrapé pendant que le Tuk Tuk chaviré, je n'ai pas atterri sur le bitume.

Après cette visite culturelle qui nous en a mis plein les yeux et que je souhaitais tant, nous voilà repartis le lendemain dans le bus direction la capitale du Cambodge « Phnom Penh » pour prendre deux jours après un avion direction l'Indonésie.

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :