VISITE DE BANGGHI ISLAND, (2 jours)

06/12/2009 - Pays : Malaisie - Imprimer ce message

            Nous sommes arrivés hier, en fin d'après-midi par le ferry (trajet d’une heure) sur la petite île de Bangghi. Petite île de 4000 habitants, musulmans, qui vient de la recette de leurs fruits et de pêche. Cette île se situe hors du circuit touristique, au top nord de la Malaisie de Bornéo et entourée de nombreux petits îlots d’un archipel magnifique.

Nous sommes les seuls et rares européens à visiter l'intimité de ces petits villages composés de paillotes, de maisons sur pilotis sur la mer et de petites ruelles de maisonnettes en bois. D'ailleurs comme dans la plupart de la Malaisie de Bornéo, les habitants nous observent et nous fixent longuement de part la différence de nos traits et comportements, notamment les enfants avec leurs grands yeux ronds écarquillés. Les habitants sont extrêmement accueillants et souriants. Une grande partie des Malaisiens parlent anglais de part leur proximité avec les Philippines et de part les anciens colons qui ont marqués leur histoire. C'est un peuple qui vit paisiblement, avec une mixité de religion par zone: Hindouisme, Christianisme et une forte représentation de la religion musulmane.

A ma connaissance, il y a très peu de conflits dans ce pays qui se caractérise par une stabilité économique installée. Les seuls conflits identifiés sont concernant l'appartenance de certaines îles entre la Malaisie et l'Indonésie. La vie en Malaisie parait calme, paisible et safe même si dans les grandes villes, le brouhaha reste présent.

Sur cette petite île, il y a très peu de commerce, seul quelques petites boutiques dissimulées dans les ruelles du village vendent quelques produits. Devant l'embarcation du ferry, une petite place de marché avec quelques marchands exposent leurs fruits et trois petites tables pour s'installer boire un café ou manger notre soupe au nouille en bord de mer. Sur cette place, les habitants nous observent et certains parlant anglais viennent discuter avec nous. Nous avons discuté avec Lim venu explorer l'île pour y projeter d'installer des équipements pour les voyageurs, un pêcheur nous proposait de nous louer son bateau pour explorer les îles alentours, un groupe de jeune louant leur scooter ou encore le Imam de la principale mosquée de cette île.         

Lorsque nous sommes arrivés sur l'île, la première chose magnifique que nous avons vu sur cette île est cette mosquée couleur or située en bord de mer et face à la montagne. En passant devant, chargés comme des mulets avec nos gros sacs et suivant un bienveillant malaisien édenté qui nous conduisait vers notre futur guesthouse, nous avons été bercés par le chant de la prière sortant de cette mosquée. Ce chant ou prière comme nous l'expliquait l’Imam a lieu cinq fois par jour. D'ailleurs, à ce moment où j'écris, j'entends cette voix qui rallie le peuple et semble apaisante.

Ce imam qui s'était installé à nos côtés, nous expliquait le sens de cette religion, l'origine du Coran, la place des 25 prophètes, sa perception des autres religion, la place de l'islam dans le monde.

Arrivés donc sur cette île, nous avons installé nos sacs et sommes partis découvrir le peu de ruelles alentours. Les autochtones nous observent et nous saluent de la main, d'un sourire ou d'un joyeux Hello. Après avoir parcourus les rues durant une heure, Aurel a conclu avec un groupe de jeunes de leur emprunter un scooter pour le lendemain. Après quelques parties d'échecs en sirotant un jus de mangue, nous sommes partis nous restaurer sur le port.

 

Le lendemain, nous nous sommes fait réveiller vers 7 heures par de nombreux mouvements et cris d'enfants dans la chambre voisine. Cette pièce de 15 m² devait abriter deux femmes et quelques enfants. Puis le calme est revenu et nous nous sommes levés vers 9 heures. A la suite de ma petite douchette dont seul un fil d'eau sortait, nous sommes partis sur une sorte de mobylette à vitesse sur la route principale de l'île. Seule route bitumée vers le village voisin situé à 15 kms. Sur la route, nous avons croisé des petits groupes de musulmans remontant la rue, ou encore des chiens loup, des vaches, des biquettes et un mini dragon tout cela dans un décor de quelques cabanes entourées de jungle. Au bout de notre expédition, juste un petit ponton en bord de mer où nous nous sommes installés quelques instants aux côtés d'un malaisien marié à quatre femmes. Puis, nous sommes rentrés nous restaurer, la pluie commençait à arriver. Nous avons discuté avec l’Imam de religion, de développements touristiques, des contrastes avec la France... La soirée s'est déroulée paisiblement entre parties d'échec, discussions et le doux son de la mer.

            Ce jour là, nous sommes partis sur un petit bateau de pêcheur passer quelques heures sur la petite île voisine entourée d'une eau bleue transparente... à observer la faune, la flore, le bruit des insectes et des oiseaux, nous nous sommes baignés dans cette eau chaude transparente...

 

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :